Questions au Gouvernement du mercredi 31 mars 2010

Publié le par Reussir l'avenir ensemble

Bernard ACCOYER, président Assemblée nationale

La parole est à Gérard GAUDRON.

Gérard GAUDRON, député UMP Seine-Saint-Denis

Monsieur le Président. Ma question, à laquelle j’associe mes collègues Eric RAOULT et Patrice CALMEJANE, s’adresse à monsieur le ministre de l’Intérieur. Monsieur le Ministre, hier, Françoise BRANGET vous interrogeait sur le démantèlement d’un réseau de trafic de drogue à Tremblay-en-France. Cette saisie record est due à l’efficacité du travail de fourmi effectué par les forces de police, qu’il faut une nouvelle fois féliciter. Quels que soient les quartiers et en particulier dans les quartiers difficiles, les gens sont heureux de voir du bleu tenir la rue à la place des dealers et des bandes. Vendredi, à Sevran, vous avez annoncé le renforcement significatif de la présence policière sur le terrain, avec le recrutement de 1 500 adjoints de sécurité, dont 375 pour la région Ile-de-France, la majeure partie étant destinée à la Seine-Saint-Denis. Pouvez-vous nous indiquer le calendrier de ces recrutements. Toutefois, certains critiquent l’opportunité de faire appel à ces adjoints de sécurité. Ce n’est pas notre position. Pouvez-vous néanmoins nous préciser la nature de la formation et les missions auxquelles ils seront affectés. Il convient aussi de rappeler que les effectifs ne sont qu’un élément, même s’il est essentiel, de la lutte contre la délinquance. Pouvez-vous, à nouveau, nous préciser quels moyens vont être dévolus, par exemple, au développement de la vidéoprotection et de la police scientifique. D’autre part, on constate que dans certaines villes de gauche comme Aulnay-sous-Bois ou Noisy-le-Sec, pourtant en Seine-Saint-Denis, des polices municipales risquent d’être démantelées, alors qu’elles ont fait preuve de leur efficacité. Pouvez-vous nous confirmer l’intérêt que vous portez à la fois à cet outil et à la coopération entre police nationale et police municipale. Je vous remercie.

Brice HORTEFEUX, ministre de l’Intérieur, de l’Outre-Mer et des Collectivités territoriales

Monsieur le Président. Mesdames et Messieurs les Députés. Monsieur le Député Gérard GAUDRON. Votre interrogation appelle plusieurs observations. Première observation, sur les effectifs, il est bien évident que la lutte contre la délinquance nécessite la mobilisation d’effectifs importants. Mais on ne peut pas faire comme si la France n’avait pas recruté depuis 1992 un million de fonctionnaires supplémentaires, c’est-à-dire 30 % de plus. C’est la raison pour laquelle a été mise en place la Révision générale des politiques publiques qui doit permettre, sous l’autorité du Premier ministre, de maîtriser durablement nos finances publiques. Personne ne peut s’en exonérer, sauf à accepter un effet domino. Troisième élément, c’est donc dans le respect de la Révision générale des politiques publiques que, effectivement, la semaine dernière, à Sevran, dans votre département, j’ai annoncé le recrutement de 1 500 adjoints de sécurité qui viennent s’ajouter aux 10 000 qui sont déjà au sein de la police. Ce sont des contrats aidés qui intéresseront les jeunes, c’est un effort pour les jeunes de 18 à 26 ans. Ils seront affectés naturellement sur la voie publique, aux côtés de policiers expérimentés. Ils seront donc clairement sur la voie publique. Je vous le dis, il ne s’agit donc pas de policiers au rabais, mais bien d’un véritable ballon d’oxygène pour l’ensemble de la Police nationale. Deuxième observation, comme vous le soulignez, il est important que les policiers municipaux soient associés et confortés, c’est le sens de l’amendement que, avec le rapporteur Eric CIOTTI, nous avons apporté à la LOPSI, ils seront donc confortés. Troisième élément, les moyens matériels et techniques doivent être, là aussi, améliorés, c’est 30 millions qui seront consacrés à la vidéoprotection en 2010, c’est le double de 2009 et c’est le triple de 2008. Vous le voyez, dans le respect des contraintes budgétaires, le maximum est fait pour que la police puisse ainsi assumer efficacement ses missions.

Publié dans l'action de vos élus

Commenter cet article